Monthly Archives: août 2013

La fusion du Corps et de l’Âme

FusionCorpsAmeJ’ai récemment rencontré plusieurs cas de désunion Corps/Âme lors de mes séances et comme chaque séance a aussi un message collectif, je préfère en parler ici.

Je pense que nous sommes tous d’accord que si vous voulez vivre une vie satisfaisante et accomplie; vos chances d’y parvenir seront plus grandes si vous êtes ENTIER; c’est à dire si vous avez accès à la totalité de votre Être. Pour cela vous devez être aussi bien ancré dans votre corps physique que dans votre Âme.
Autrement dit, si nous considérons que le Corps et l’Âme sont chacun un disque, ces deux disques doivent être superposés l’un sur l’autre. Cela arrive si le Corps et l’Âme ont pu fusionner correctement lorsque vous étiez In Utero.
Il y a en effet une étape de la vie In Utero du Fœtus qui concerne le moment précis où l’Âme entre dans le Corps physique du Fœtus qui se développe. Très souvent à cause des traumas générationnels hérités, cette fusion n’est pas totale. Au lieu d’avoir alors accès à la totalité des fonctions de votre Être vous êtes; soit identifié avec l’Âme soit avec le Corps.
Pour ceux qui appartiennent à la première catégorie, la connexion avec l’aspect spirituel de la vie est très apparente et s’établit avec facilité alors qu’ils ont du mal avec la vie de tous les jours: l’argent, le travail et les relations peuvent être source de difficulté et de soucis. Ils sont très conscients de leur blocage et même s’ils essaient de le résoudre par différents moyens; la résolution n’est jamais définitive; ils ont l’impression d’avoir à revisiter les mêmes sujets qu’ils avaient cru résolus encore et encore. La cause principale de leur problème est la désunion Corps/Âme; et le fait que leur Âme n’est pas ancré solidement dans le monde physique. C’est comme si elle ne voulait pas vraiment être là; et profiter de ce que la vie sur Terre a à offrir.

Le deuxième cas est lorsque l’on s’identifie davantage avec le Corps qu’avec l’Âme. Ces personnes ont en général beaucoup plus de succès matériels et professionnels. Mais elles peuvent être malheureuses ou pas tout à fait satisfait de leurs relations; soit amoureuses ou soit celles avec leurs proches. Et elles se sentent complètement perdus lorsqu’il s’agit de leur but dans la vie; car cette information ne s’obtient par le Corps physique. Elles peuvent sombrer dans la dépression, sentir que leur vie n’a aucun but précis qui vaille vraiment la peine; car elles se sentent toujours vides malgré tous leurs succès matériels. Leur Cœur pourra se fermer progressivement et se résigner à vivre une vie sans joie véritable. Certains peuvent même être très en colère contre la vie et l’existence parce qu’ils n’ont pas pu trouver leur bonheur malgré tous leurs efforts.

La solution pour les deux cas de figure est de travailler sur la résolution des traumas liés à l’intégration Corps/l’Âme. C’est très effrayant pour l’Âme de quitter la Source pour venir s’incarner ici et le trauma de séparation est d’ailleurs la première chose à résoudre. Le sentiment d’abandon et tout autre trauma hérité des parents et de leur lignée sont les autres aspects à prendre en compte pour guérir cette problématique et arriver à la fusion Corps/Âme. Est-ce que cela peut se faire rapidement? Chaque personne est différente et en fonction de ce qu’elle a hérité de ses ancêtres par l’épigénétique, il faudra certainement plusieurs séances mais la manière la plus facile d’y parvenir c’est en guérissant les traumas In Utero car tout ce qui vous est arrivé par la suite n’est qu’un replay des premiers traumas vécus par le fœtus.

Pour les commandes de séances visitez: www.chemindesource.com/clarificationdevie.php

Avez-vous le sentiment d’être en attente?

Incertitude

Je le sens très fortement et d’après les feedbacks que j’ai reçus sur ma page Facebook lorsque j’ai parlé de cela beaucoup d’autres semblent le sentir aussi. L’impression est comme si quelque chose se préparait pour nous à l’échelle collective. Nous avons été baigné dans les nouvelles énergies que la Terre a commencé a traverser depuis fin 2012. Après une période de battement vécue comme une coupure, une nouvelle phase a commencé, une phase de ré-adaptation. On devait se réhabituer à ce qu’était notre vie d’avant.

Mais ce n’était malheureusement pas si simple pour que la vie continue comme avant. La ré-adaptation a été par moment difficile avec des pics en Mars 2013. Mais depuis Juin, c’est comme si nous vivions ces pics en permanence, sans que la pression ne redescende!
Beaucoup de gens se trouvent excédés et fatigués par cette énergie car inconsciemment ils sont sur les nerfs; leur subconscient ressent la confusion qui caractérise cette période.
Par le passé, nous avons bien sûr connu de telle période mais elles étaient relativement courtes; et leur dénouement nous permettait de retrouver la clarté. Autrement dit l’attente se terminait par une prise de conscience qui ajoutait à la qualité de notre vie; si nous avions prêté attention aux signes que la vie nous envoyait; pour nous aider à comprendre ce que cette phase d’incertitude avait à nous enseigner.
Mais cette fois-ci les énergies vont crescendo surtout depuis mi-juillet et la tension ne baisse pas. Nous ne parvenons toujours pas à sortir de la confusion et percevoir le bout du tunnel… Si vous vous reconnaissez dans cette description ou si vous commencez seulement maintenant à la sentir, ne déprimez pas. Vous n’êtes pas le seul et ce n’est pas quelque chose qui vous tombe dessus.
Ce que vous pouvez faire pour accomplir votre part de travail serait d’examiner votre vie d’avant et voir quelles sont les parties qui sont dévitalisées et mortes que vous avez soit refusé de voir soit si vous vous en êtes rendu compte, vous n’avez pas changé et remplacé. Commencez à réfléchir à ce que vous pouvez faire pour changer la situation et ramener cette partie de votre existence en vie de nouveau. Généralement quand on s’attache au passé et qu’on insiste à le reproduire, on se sent insatisfait car on s’aperçoit que l’on l’a dépassé.
Nous nous trouvons dans de nouvelles énergies donc la plupart d’entre nous devons apprendre de nouvelles façons de faire les choses en modifiant nos choix de vie d’avant aussi bien relationnels et professionnels que personnels. Le dénouement de cette phase d’incertitude semble être lié à cette action collective.
Si vous avez besoin d’aide pour ce faire, les séances de Clarification peuvent être un bon point de départ.

La teneur en Salicylates des aliments -2: Produits Laitiers, Noix et Graines, Huiles et Graisses

;Feeding. Beautiful baby. Shot in studio. Isolated on white.

Nous continuons à examiner la teneur en Salicylates des aliments; pour le régime Baseline appelé aussi Failsafe avec dans cet article:

– les produits laitier, les noix/graines et les huiles/graisses.

Comme je l’ai précisé dans le premier volet; il faut éliminer d’abord les aliments qui ont une teneur élevée et très élevée. Si vous vous sentez mieux, vous trouvez que vous dormez mieux, vous avez plus d’énergie dans la journée; vos fringales et vos envies alimentaires compulsives se sont beaucoup plus calmées et que votre esprit est plus clair; alors cela signifie que tous ces problèmes étaient soit la conséquence directe d’une alimentation trop élevée en Salicylates; soit qu’une des causes de vos symptômes est l’intolérance et la sensibilité aux Salicylates. Dans les deux cas, éliminez aussi les aliments dans la catégorie moyenne pour quelques temps tout en continuant à consommer des probiotiques thérapeutiques (pour  commander des probiotiques de bonne qualité et sans additifs habituels visiter mon site: www.chemindesource.com/boutique.php).

Au bout d’un mois ou lorsque vos symptômes seront partis et vous vous sentirez stabilisé, vous pouvez commencer à réintroduire un par un les aliments dans la catégorie moyenne en prenant le temps de mesurer votre réaction. Vous introduisez un aliment un jour et puis pendant les deux/trois jours qui suivront vous voyez si vous le tolérez bien, s’il n’y a pas de symptômes tels que l’insomnie, la fatigue, l’hyperactivité, la dépression, des sauts d’humeur etc. En absence de symptôme vous pouvez continuer à consommer cet aliment tout en faisant attention à la quantité consommée. Parfois on peut toléré un aliment modérément mais si on le consomme trop souvent ou en plus grande quantité on y réagit.

Une fois que vous serez fixé avec cet aliment vous passer à un autre, dans la catégorie moyenne et ainsi de suite. Il ne faut pas introduire plus d’un aliment à la fois sinon en cas de réaction, vous ne saurez plus à quoi vous avez réagit.

PRODUITS LAITIERS:

Négligeable: Beurre, Crème, Fromage (pas du bleu ni du roquefort), Lait, Yaourt (bio et nature et fait maison pour qu’il ne contienne pas d’additifs ni d’hormone), Glace (fait maison sans additifs avec du lait et de la crème bio – la glace achetée dehors même chez un artisan glacier a à la fois des additifs et des hormones car le lait utilisé en contenait), Lait de chèvre.
Les laits d’origine végétale comme le lait de riz ne sont pas sains. Ils contiennent beaucoup trop de sucre et aussi des additifs malheureusement et cela même quand vous les acheter au magasin bio…
Les dérivés de soja et le Tofu ne sont absolument pas bon pour la santé. Ils sont goitrogènes et stimulent la sécrétion excessive d’estrogène qui provoque prise de poids et mal-être général avec risque de développer des fibromes chez les femmes de moins de cinquante ans.

Modérée: Fromage de type bleu et roquefort.

NOIX ET GRAINES

Négligeable: Graines de Pavot.

Faible: Noix de Cajou, Noisette, Noix de Pécan, Graines de Tournesol.

Moyenne: Poudre de Coco, Beurre de Cacahuète, Graines de Courge, Graines de Sésame, Noix.

Élevée: Noix de Brésil, Noix de Macadamia, Pignon, Pistache.

Très élevée: Amandes, Cacahuètes avec la peau, Châtaigne d’eau.

HUILES ET GRAISSES

Négligeable: Beurre, Huile de Carthame (qui possède aussi de nombreux bienfaits).
Les Huiles de Tournesol, de Soja et de Colza font aussi parties de cette catégorie mais elles sont toutes très mauvaises pour la santé et à proscrire.

Faible: Ghee (Beurre clarifié – voir recette en faisant une recherche sur le blog)

Moyenne: Huile d’Amande, Huile de Maïs, Huile de Cacahuète.

Élevée: Huile de Sésame, Huile d’Amande.
Le Copha ou l’huile de Coco hydrogénée fait aussi partie de cette catégorie mais il est de toute façon mauvais pour la santé parce qu’il est hydrogéné.

Très élevée: Huile de Coco, Huile d’Olive.
Malgré leurs nombreux vertus, si vous suspectez une intolérance aux Salicylates ces huiles ne sont pas pour vous.

Le lien entre les Compulsions Alimentaires et la Boulimie et les Intolérances Alimentaires

Compulsions Alimentaires

Quel est le lien entre les Compulsions Alimentaires et la Boulimie et les Intolérances Alimentaires?

Vu les symptômes courants de certaines intolérances alimentaires il semblerait qu’il y a effectivement un lien; même si peu de spécialistes connaissent cela et en parlent. Lorsqu’on voit qu’un des symptômes fréquents de l’Intolérance aux Salicylates est la modification de l’appétit; avec sensation de faim intense et des envies compulsives de manger; on ne peut pas ne pas suspecter une éventuelle relation de cause à effet; entre un rapport élevé en Salicylates dans le régime alimentaire; et de tels troubles du comportement alimentaire.

Un corps qui peut digérer efficacement et assimiler parfaitement la nourriture que l’on lui donne est naturellement mince. Par mince j’entends être au poids normal et non pas ressembler aux tops modèles névrosés et anorexiques. Tout problème de poids est donc la manifestation d’une dysfonctionnement au niveau du tube digestif. Il est connu que vous devenez intolérant à tout ce que vous ne pouvez pas digérer; et très souvent vous avez envie de manger ces mêmes choses auxquelles vous êtes intolérants…

Il est donc tout à fait sensé qu’au lieu de mettre les gens bêtement au régime hypocalorique; on les fasse tester pour des intolérances. Et comme ce à quoi vous êtes intolérant est considéré comme toxine par votre corps; il est normal que vous gagniez du poids en le consommant. Un corps qui est pollué tous les jours doit impérativement trouver un moyen de minimiser les dégâts; et surtout d’empêcher les toxines de se fixer dans les organes sensibles. Il n’a donc pas d’autre choix que de les stocker dans les cellules graisseuses.

Il suffit alors de déterminer les types d’intolérances que le test a permis de mettre à l’évidence; et de conseiller un régime d’élimination à la personne. Très certainement non seulement il se sentira mieux physiquement et moralement; mais il constatera aussi un effet positif sur son poids sans avoir à se torturer en comptant ses calories. Cela est particulièrement important en cas d’obésité des enfants. Malheureusement ce n’est pas de cette façon que procèdent les nutritionnistes. C’est en particulier l’effet mental du régime d’élimination qui est très perceptible; car nous le savons tous que lorsque le mental ne va pas beaucoup d’entre nous mangent pour se réconforter. Or sans ces hauts et bas du mental on a plus de chance de manger équilibré; et de s’arrêter lorsque l’on n’a plus faim.